15% des chômeurs ne sont pas en recherche active d’emploi

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Alors que 3 millions de Français sont encore au chômage, seulement 15% d’entre eux ne seraient pas en recherche active d’emploi.

Invitée sur RMC, Elisabeth Borne, la ministre du travail a été interrogée sur le nombre de chômeurs en demande active d’emploi.

«Quand on fait des contrôles, la majorité des demandeurs d’emploi cherchent activement un emploi. Il y a à peu près 15% qui ne sont pas suffisamment actifs dans leurs recherches d’emploi, qui peuvent avoir une sanction donc une suppression temporaire de leur allocation», a répondu Elisabeth Borne.

Le gouvernement aimerait intensifier les contrôles et sanctionner « Les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas une recherche active ». Ceux-là verront « leur allocation suspendue», a déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution du 9 novembre. Le président s’était agacé de voir de nombreuses offres d’emploi qui restaient non pourvues alors que le chômage concerne encore des millions de français.

La ministre a confirmé que le gouvernement souhaite durcir les contrôles. «On va augmenter de 25% les contrôles», a affirmé Elisabeth Borne.

Une réponse

  1. Être chômeur (au sens Pôle Emploi) en France, c’est être en liberté conditionnelle. C’est être constamment harcelé, humilié par des myrmidons de gratte-papiers. C’est une machine avilissante, usine à produire des voteurs de gauche, dépendants, démoralisés. C’est une tragédie qui sacrifie l’âme au profit (relatif) du corps.

    Personnellement, je préférerais de loin un système de chômage par capitalisation plutôt que par répartition. Ça créerait d’autres problèmes, pour sûr. Et c’est peut-être facile à dire pour quelqu’un comme moi à qui cela profiterait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage