Arnaud Beltrame, héros de bande dessinée

L’histoire commence le 23 mars 2018 au Super U de Trèbes, près de Carcassonne, au cours de la sanglante prise d’otages qui lui coûtera la vie.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Une bande dessinée parue mercredi 27 novembre retrace la vie et la carrière du colonel de gendarmerie, tué dans l’attentat du Super U de Trèbes après avoir pris la place d’une otage, le 23 mars 2018.

“Cet ouvrage vous offre en quelque sorte une opportunité de le rencontrer, à travers un média qui lui plaisait“, écrit Marielle Beltrame dans sa préface. Après avoir longuement échangé avec la famille du colonel de gendarmerie, Arnaud Beltrame, tombé le 23 mars 2018 à Trèbes, le scénariste Arnaud Delalande et le dessinateur Laurent Bidot ont décidé de rendre hommage au héros national par la plume et le pinceau, à travers une bande dessinée intime et glorifiante.

La gendarmerie, j’écoute, bonjour… – Oui, bonjour madame, je m’appelle Julie, je travaille au Super U à Trèbes. – Oui ? – Et je suis actuellement, euh… prise en otage par un monsieur armé.

Début de la BD

L’histoire commence le 23 mars 2018 au Super U de Trèbes, près de Carcassonne, au cours de la sanglante prise d’otages qui lui coûtera la vie. Les auteurs amènent alors le lecteur à s’interroger sur cet homme devant lequel le monde entier s’inclinera quelques heures plus tard, et pour longtemps. Au fil de ces 50 pages, dans l’action comme sous le jour intime de son amour pour les siens… la vie d’Arnaud Beltrame se décline ainsi en roman, en un “récit saisissant d’un homme devenu un héros, porté jusqu’au bout par ses convictions”.

Couverture de la bande dessinée consacrée à Arnaud Beltrame

On y découvre une personnalité déterminée, ambitieuse, obsédée par le dépassement de soi et le sens de l’engagement. “Au fond, ce récit cherche à montrer comment toute la vie d’Arnaud Beltrame a préparé son dernier sacrifice”, souligne un journaliste du journal La Croix. De manière posthume, Arnaud Delalande et Laurent Bidot se demandent à travers le mots de leur héros : “Suis-je un héros ? Je suis un être humain qui a placé au-delà de lui-même la vie des autres.

Le Don et l’Engagement, éditions Plein Vent (15,50 euros)

Maud Koffler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage