Calais : fini le kayak pour les migrants

Afin d’éviter que de trop nombreux migrants s’engagent à traverser la Manche dans des embarcations précaires, l’enseigne Decathlon a choisi de retirer de ses magasins de Calais ses kayaks et accessoires d’embarcations nautiques.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
Depuis 2018, les tentatives de traversée de la Manche par des migrants se multiplient à bord de petites embarcations, souvent inadaptées, avec lesquelles ils tentent de rejoindre l’eldorado britannique.

Depuis quelques semaines, sept délinquants ont été portés disparus au large de Calais, indique La Voix du Nord. Des migrants qui s’approvisionnaient au rayon sport aquatique de Decathlon pour se procurer des kayaks gonflables, gilets de sauvetages et autres matériel de survie. Un business qui a poussé la direction du magasin a retiré plusieurs articles de ses rayons, face à l’incapacité de la Région et de l’État à agir pour stopper les flux.

Le rayon Canoë Kayak d’un magasin Decathlon

Une “augmentation récente des tentatives de traversée a amené nos équipes de Decathlon-Calais à s’interroger quant à la position à tenir sur la mise en vente de produits pouvant être détournés de leur usage sportif et servir d’embarcations pour traverser la Manche”, a expliqué le service de communication de la marque. “En concertation avec les équipes, nous ferons désormais en sorte de ne plus permettre l’achat d’embarcations – kayak notamment – qui pourraient mettre en danger la vie de personnes l’utilisant dans le cadre d’une traversée”. 

Depuis vendredi dernier, on ne trouve donc plus aucun de ces produits, l’arrêt de commercialisation ayant pris effet depuis. Les gilets de sauvetage, rames ou vêtements thermiques, restent eux toujours accessibles.

Jordan Florentin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage