Politique

Emmanuel Macron soupçonné d’avoir dissimulé son salaire

29 mars 2022
Crédits photo : Kremlin.ru / Wikimedia CC
Temps de lecture : 3 minutes

Dans un entretien accordé ce mardi 29 mars, à l’Humanité, les journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesmier soupçonnent qu’Emmanuel Macron ait dissimulé une partie de ses revenus de la banque Rothschild en 2012.

Le doute plane au-dessus de la déclaration de revenu d’Emmanuel Macron. Si le candidat à sa réélection affirmait en 2014, n’avoir que 156.000 euros de patrimoine, huit ans plus tard, ce montant s’élève à 500.000 euros. Des sommes étonnantes puisque l’intéressé rapportait lui-même avoir perçu quelques 3 millions d’euros entre 2009 et 2013, lors de son passage à la banque Rothschild. Des déclarations qui ont éveillé les soupçons de Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesmier, auteurs du documentaire Patrimoine de Macron : où sont passés les millions ? diffusé ce mardi, sur le site Off Investigation. Les deux hommes s’interrogent sur l’existence de structures opaques mises en place par la banque pour le versement d’honoraires à certains de ses salariés. En effet, « en avril 2012, Emmanuel Macron a un rôle absolument clé dans ce deal énorme qui est le rachat de la branche nutrition infantile de Pfizer par Nestlé pour plus de 9 milliards d’euros » explique Jean-Baptiste Rivoire, qui poursuit « dès lors, nos sources estiment qu’il aurait très probablement touché entre 5 et 10 millions de « bénéfices industriels et commerciaux ».

De l’argent perçu depuis un paradis fiscal

Les sommes évaluées par les deux journalistes aurait été versées via des trusts. « Chez Rothschild, une partie minoritaire de ces rémunérations est versée sous forme de salaire, en France. Et une partie importante serait versée à l’étranger, dans des trusts qui ne sont même pas au nom des associés gérants ou de la banque » indique l’ancien  rédacteur en chef adjoint de l’émission Spécial Investigation, sur Canal+. Et d’ajouter : « L’hypothèse de notre source, qui ne sait pas où serait le trust de Macron, soyons clair, c’est que Rothschild étant franco-britannique, ces structures opaques seraient installés à Jersey, Guernesey ou sur l’île de Man ».

« Emmanuel Macron ne serait pas un fraudeur fiscal »

Emmanuel Macron aurait donc perçu de l’argent via des paradis fiscaux. Or, « Bercy n’autorise pas la banque Rothschild à verser les rémunérations de ses collaborateurs dans des paradis fiscaux » déclare Jean-Baptiste Rivoire. Toutefois, « ces fameux trusts ne sont pas au nom de la personne concernée, ainsi ce n’est pas à proprement parler illégal » continue-t-il. « De ce point de vue, Emmanuel Macron ne serait pas un fraudeur fiscal » insiste le créateur d’Off-Investigation. Cependant, Emmanuel Macron se doit de déclarer la totalité de ses revenus. « Dans sa déclaration à la HATVP, Emmanuel Macron a l’obligation de déclarer la totalité de ce qu’il possède. Il ne peut pas omettre le fait que des sommes importantes lui aient été remises à l’étranger. Ce ne serait donc pas fiscalement répréhensible mais il pourrait tomber dans le délit d’omission d’une partie de son patrimoine » conclut le journaliste d’investigation. En 2017, l’ONG anti-corruption Anticor avait saisi la Haute Autorité pour la Transparence dans la Vie Publique (HATVP) concernant l’incohérence entre les revenus et patrimoine déclarés par le candidat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *