Culture

La France des territoires – Épisode 1

12 janvier 2022
Temps de lecture : 2 minutes

ACCÉDEZ À LA VIDÉO ICI :

Lors de la visite d’Éric Zemmour dans l’Eure-et-Loir, l’équipe de Livre Noir a profité de son déplacement à couvrir, pour aller à la rencontre des habitants de cette région agricole riche.

Partis à 6h de Paris, Jordan, Maud et Laurie se sont arrêtés dans un PMU pour aller à la rencontre des habitants de Bonneval. Autour d’un café, un vieil homme grisonnant et très joviale s’est adressé aux journalistes et leur a raconté son quotidien. Rosé dès le matin, pour lui ce n’est pas une tradition « ça s’appelle de la soulographie ».

Sans se connaître tout le monde se connaît, le propriétaire intervient et leur raconte le quotidien et l’évolution de la ville, tandis qu’une des clientes s’ajoute à la discussion et réagit à la venue d’Éric Zemmour dans leur région. Pour les uns partisans, pour les autres indifférents, la dame leur apprit que la ville de Châteaudun est toujours représentative du vote de l’ensemble des Français. « En gros, si vous voulez connaître le résultat à l’élection présidentielle avant avril il vous suffit de connaître le vote des habitants de Châteaudun. »

Cafés finis, nos journalistes poursuivent leur route et s’arrêtent au cœur de la ville de Bonneval pour interroger les habitants sur leur ressenti face à l’arrivée d’Éric Zemmour. Agent immobilier, restaurateur ou agriculteur, les aspirations politiques divergent mais une chose les rassemble : leur amour pour la région.

Restaurateur, Jean-Jean alias « le cardinal », nous confie qu’il dit toujours ce qu’il pense, pour lui la vie est facile à Bonneval grâce à « l’agriculture qui lui permet de travailler. »

Né à la ferme, cette fois-ci il s’agit d’un agriculteur producteur de blé, qui explique son amour pour la terre et son désir de transmission aux futures générations. « C’est ma fille qui reprendra l’exploitation agricole ».

Dans l’après-midi Éric Zemmour se rend à Villampuy, dans la salle des fêtes, où il s’entretient autour d’une table ronde avec plusieurs agriculteurs d’Eure-et-Loir qui veulent connaître davantage l’intérêt du candidat pour l’avenir de la France rurale.

Le candidat conclue sa journée dans la ville de Châteaudun où il a tenu une réunion publique ayant accueilli plus de 1500 personnes. Son discours était axé sur la valorisation de la France rurale : « Il faut absolument que ces espaces ruraux soient revivifiés et deviennent la priorité nationale du pays. » a-t-il déclaré.

Un reportage hors les murs qui vous plongera dans une France trop peu mise en avant, au cœur de la campagne présidentielle.