Société

Jean-Pierre Pernaut est mort

2 mars 2022
Crédits photo : Capture écran de TF1 / 18 décembre 2020 / TF1
Temps de lecture : 2 minutes

L’ancien présentateur vedette du JT de 13 heures de TF1, Jean-Pierre Pernaut, est décédé ce mercredi 2 mars à l’âge de 71 ans. Il était atteint d’un cancer du poumon.

La nouvelle de la mort de Jean-Pierre Pernaut a été relayée par tous les titres de presse et les médias. Le journaliste attaché au terroir et aux traditions françaises s’est éteint ce 2 mars après plusieurs mois de combat contre un cancer des poumons.

Originaire de Picardie, l’animateur star de la première chaine d’Europe a connu une enfance tranquille entourée d’un père ingénieur et d’une mère pharmacienne. Les études ne sont pas sont fort, mais le journalisme s’impose rapidement. Après un stage au Courrier Picard et une première apparition à la télévision dans Nord-Picardie Actualités, le jeune Jean-Pierre tente et décroche le concours de l’Ecole de journalisme de Lille.

Le taulier de TF1

Après l’ORTF et France Inter, Jean-Pierre Pernaut rejoint TF1 la jour de sa création en 1975. Il excelle alors dans tous les services : économie, reportage, présentation de JT… Finalement, il est propulsé à la tête du 13 heures de TF1 en 1988, prenant la place d’Yves Mourousi, alors opposé à la privatisation de la chaine. S’en suit alors une aventure de 33 ans aux côtés des Français. Il entre dans les maisons à l’heure du déjeuner et s’installe dans leur quotidien.

La ligne éditoriale du JT de Jean-Pierre Pernaut a souvent été moquée par les élites. Mais le journaliste assume de parler des régions, de la vie quotidienne des Français et des traditions de notre pays. Cela lui vaut un plébiscite des téléspectateurs avec près de 5 millions de fidèles quotidiens. Le 15 septembre 2020, il déclare vouloir de mettre en retrait de la présentation du JT. Son dernier journal au mois de décembre suivant est suivi par plus de 8 millions de téléespectateurs.

En novembre 2021, le journaliste annonce aux médias être atteint d’un cancer du poumon. Quelques années après avoir vaincu un cancer de la prostate, un nouveau combat s’annonce pour se passionné de course automobile et d’adrénaline. Il promet vouloir se battre contre cette maladie et assure être confiant. Malheureusement, ce 2 mars, sa famille annonce son décès. « C’est un peu l’âme de TF1 qui s’en va » écrit Laurence Ferrari, ancienne du JT de 20 heures en apprenant sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *