Jordan Florentin témoigne sur CNEWS

"Il m’explique que je serai la prochaine Mila, que je m’apprête à recevoir les mêmes menaces de mort que Mila. Ça a déjà commencé, depuis deux jours je reçois des centaines de messages"
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Notre journaliste Jordan Florentin était ce matin l’invité de Jean-Marc Morandini, sur Cnews, pour raconter l’agression dont il a été victime par Yassine Belattar. Suite à sa plainte contre “l’humoriste” pour séquestration, extorsion et menace de mort, affirmant avoir été détenu une heure à l’issue de son spectacle, Jordan Florentin a donc pu livrer son témoigne en direct.

“Je réalisais pour le média Livre Noir, dont je suis journaliste, un reportage concernant Yassine Belattar, à savoir : est-il un homme politique ou un humoriste ?”, s’est d’abord défendu Jordan Florentin. “Pour ce reportage, je me suis rendu à son spectacle dans le théâtre des Dix-heures, dans le 18ème arrondissement, accompagné d’un jeune collègue”, explique t-il. Sur place, nos collègues réalisent une série d’interviews du public de Yassine réalise en attendant le début de sa représentation.

“Tout se passe très bien et c’est à la sortie que les choses commencent à mal tourner”, narre-t-il en décrivant précisément les faits : “Je me fais agresser physiquement et verbalement. Il m’attrape par l’épaule, me demande de rentrer à l’intérieur du théâtre. Les grilles se baissent.” A cet instant, Yassine Belattar demande à son équipe de les retenir à l’intérieur du théâtre, lui apprenant que “tout le 93” le recherche suite au reportage réalisé dans les cités, au sujet du Grand remplacement. “Il m’explique que je serai la prochaine Mila, que je m’apprête à recevoir les mêmes menaces de mort que Mila. Ça a déjà commencé, depuis deux jours je reçois des centaines de messages”, témoigne Jordan avant de remercier Mila pour son soutien. “J’admire cette jeune femme, je n’ai pas envie de vivre en revanche ce qu’elle a vécu”, ajoute-t-il.

Laurie de Reynal

Une réponse

  1. bonjour,
    je tiens simplement a vous apporter mon soutien moral dans cette histoire.
    Belattar est indeniablement haineux, il suinte la haine par les pores de sa peau a chacune de ses interventions.
    J’avais vaguement entendu parler de votre media et quelque part, je me dis que si ce triste sir vous attaque, c’est peut etre la ranson de la gloire : vous faites probablement du bon travail.
    Je vais desormais m’interesser a votre media, vous avez gagné un lecteur.
    Vous etes visiblement eprouvés par cette histoire et il y a de quoi. Vous avez toute mon estime, vous etes courageux. Le vrai courage, c’est le votre.

    Je vous encourage a continuer, vous meme Jordan Florentin et toute votre equipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage