Politique

La nébuleuse insoumise aux portes du pouvoir

13 juin 2022
Crédits photo : Tyseria / Wikimedia creative commons
Temps de lecture : 7 minutes

Au lendemain du premier tour des élections législatives, la Nupes aura donc tenu son engagement d’envoyer à l’Assemblée une myriade de députés prêts à entraver la politique gouvernementale. Elle espère pouvoir compter sur 190 élus. Portraits de ces figures montantes de la gauche contestataire.

L’inénarrable Danielle Obono

Sa victoire est sans appel : 57% des suffrages exprimés face à une candidate Ensemble ! à la traîne (19,9%) et une candidate Rassemblement National invisible (4,3%). Dans cette circonscription populaire du nord de Paris minée par des enjeux de sécurité publique, de salubrité et de délinquance, la réélection de cette bibliothécaire de profession s’est opérée dans une abstention ambiante. En effet, plus de 53% des électeurs ne se sont pas déplacés.

Née à Libreville en avril 1980, Danielle Obono est contrainte de fuir son pays natal alors que son père, économiste renommé, est écarté du pouvoir. Diplômée d’une maîtrise en histoire, elle mène dès son arrivée en France des combats associatifs notamment auprès d’Attac (Organisation altermondialiste centré sur les questions financières) et du Nouveau Parti Anticapitaliste. Fervente défenseur de la convergence des luttes et de l’intersectionnalité, elle est de toutes les causes qui visent à protéger ceux qu’elle nomme les « minorités opprimées » qu’elles soient sexuelles, ethniques et, parfois, sociales.

L’émergence médiatique de la député Obono ne date pas d’hier. Conviée au micro des Grandes Gueules en juin 2017, l’élue insoumise semblait refuser de prononcer une simple locution : « Vive la France ». Elle avait également fait sensation après avoir porté plainte contre l’hebdomadaire Valeurs actuelles qui l’avait grimée en esclave dans une de ses chroniques dystopiques. Censée démontrer les contradictions de son discours qualifié d’« indigéniste » et d’ « anti républicain » par le directeur de la publication Geoffroy Lejeune, cette fiction a finalement créer un émoi généralisé qui lui a valu le soutien de toute la classe politique.

Dès lors, Danielle Obono vogue paisiblement dans les 18ème et 19ème arrondissements de la capitale, à la quête de nouvelles formes de discriminations. La dernière initiative emmenée par notre intéressée : la construction de cases en terre-cuite destinées à promouvoir la culture subsaharienne pour soutenir « l’échange interculturel » dans les quartiers. Un projet qui s’ajoute à un palmarès déjà bien fournit de l’aménagement urbain de la Ville-Lumière.

https://twitter.com/Deputee_Obono/status/1535224099680800772?s=20&t=qqjoeMCcRvro2usAc6cvbg

Alexis Corbière, fidèle parmi les fidèles

Camarade de lutte, compagnon de route et figure incontournable de la galaxie insoumise, Alexis Corbière est un militant de la première heure. Originaire de Béziers il fait ses premières passes d’armes lors de mouvement lycéen jusqu’à intégrer l’Alliance des Jeunes Révolutionnaires ; il

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir

Aidez-nous à être la grande peur des bienpensants.

Abonnement sans engagement
Je m'abonne Déjà abonné ? Connectez-vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *