Société

L’antispécisme par Paul Sugy

12 janvier 2022
Temps de lecture : 2 minutes

ACCÉDEZ À LA VIDÉO ICI :

On a parlé antispécisme avec le journaliste Paul Sugy.

Comme tout entretien, notre voix François de Voyer commence avec une citation et pour Paul Sugy il en a choisi une de Lénine : « Faites leur avaler le mot, vous leur ferez avaler la chose.»

À cette citation l’invité réagit : « Elle est passionnante cette citation » et introduit son propos sur ce nouveau concept d’antispécisme : « Le fait même d’employer le mot « antispécisme » c’est quelque part leur donner en partie raison, puisqu’en fait c’est un concept qui a été forgé par des militants de la cause animale radicale. Et parler d’ « antispécisme », ce serait presque dire que ceux qui veulent au fond défendre la vision traditionnelle selon laquelle l’homme a une dignité supérieure à celle des autres animaux, ce serait se positionner du côté des spécistes…l’enfer de ce débat c’est de s’enfermer justement dans une posture où on défend les intérêts d’une espèce contre une autre. »

Pour le journaliste l’homme n’est pas une espèce supérieure mais un être à part. L’homme n’est pas qu’un animal, il est infiniment plus donc « parler de spécisme ou d’antispécisme c’est effectivement déjà faire avaler un mot pour faire avaler au fond l’idée selon laquelle la cause animale est une question de hiérarchiser les espèces. »

La question essentielle selon lui ne repose pas sur une certaine hiérarchie des espèces mais sur comment est-ce qu’on définit l’homme et « pourquoi c’est extrêmement réducteur de ramener l’homme à son animalité. »

Au cours de l’entretien, Paul Sugy vous explique les enjeux de cette nouvelle lutte animaliste radicale qui réduit l’homme à son statut animal et décrypte tout le long les causes et conséquences qui en découlent.

Laurie de Reynal