Le recteur de la Grande Mosquée de Paris appelle les musulmans à voter contre Zemmour

"Il y en a au moins un (…) Certains profitent de leur popularité en tant qu’essayiste, journaliste, démagogue, pour devenir président de la République."
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Sur CNEWS, Chems-Eddine Hafiz a appelé les musulmans de France à “faire barrage aux aventuriers qui veulent s’accaparer” le pouvoir.

Invité de jean-Pierre Elkabbach sur CNews, ce dimanche, le grand recteur de la Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, s’est adressé aux citoyens musulmans en les invitant à “faire leur devoir civique” en se rendant aux urnes : “C’est nécessaire aujourd’hui et encore plus pour 2022.” Selon lui, “il y a péril en la demeure”. Le recteur poursuit en estimant qu’ils doivent “absolument faire barrage aux aventuriers qui veulent s’accaparer le fauteuil de président de la République”, sans jamais nommer de candidat.

Jean-Pierre Elkabbach fait alors mine de ne pas comprendre l’interroge sur le nombre et l’identité de ces aventuriers. Réponse de Chems-Eddine Hafiz : “Il y en a au moins un (…) Certains profitent de leur popularité en tant qu’essayiste, journaliste, démagogue, pour devenir président de la République.

Il ajoute toutefois être “très républicain”. Le 19 septembre dernier, déjà invité de Jean-Pierre Elkabbach, Chems-Eddine Hafiz avait révélé avoir été approché par des soutiens d’Eric Zemmour pour une visite de la Grande mosquée. Il avait refusé de le recevoir.

Maud Koffler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage