Uncategorized

Léa Salamé, la militante du PAF

10 décembre 2021
Bruno Le Maire Eric Zemmour
Temps de lecture : 2 minutes

Jeudi 09 décembre, Léa Salamé recevait sur son plateau « Elysée 2022 », aux côtés de Laurent Guimier, le -nouveau- candidat à l’élection présidentielle Éric Zemmour. Une émission qui se veut ouverte à tous les candidats pour débattre des enjeux de la présidentielle, mais qui ne réserve pas le même traitement à tous ses invités.

Léa Salamé présente l’émission « Elysée 2022 » / Image : France 2

Un traitement bien particulier a en effet été réservé à Éric Zemmour. Dans les pas de Gilles Bouleau, véritable inquisiteur de TF1, Léa Salamé a elle enfilé sa tenue de militante pour recevoir le leader du parti « Reconquête ! ». Une attitude provocatrice, qui comme celle du journaliste Bouleau, a outré de nombreux téléspectateurs, lassés du comportement hostile, pour ne pas dire agressif, des journalistes à l’égard des hommes et femmes politiques qui ne rentrent pas dans leurs cases idéologiques.

Léa Salamé et Laurent Guimier lors de l’émission « Elysée 2022 » / Image : France 2

Tout au long de la soirée, Éric Zemmour a du se démener pour répondre en intégralité, sans être interrompu, aux question douteuses de Léa Salamé et à sa mine contrariée, avant d’être confronté à un Bruno Le Maire bien plus élégant et une invitée surprise : Samia Ghali. C’est pendant la première heure surtout de l’émission que des dizaines de téléspectateurs ont pointé du doigt l’attitude virulente de Léa Salamé face à Eric Zemmour, et ce notamment sur la question de la gestion de la crise sanitaire. Pour eux, la journaliste n’a fait preuve d’aucune impartialité : « Léa Salamé est insupportable« , « Ce débat est gâché par Léa Salamé, elle coupe la parole et est d’une arrogance inégalée« , « La journaliste Léa Salamé agit en militante argneuse face à Zemmour« , « Léa Salamé est n’est pas du tout impartiale, ça rend le débat pénible. Ça se voit que Zemmour l’agace » ou encore « Léa Salamé déteste Zemmour, cela transpire par tous les pores de sa peau !« , peut-on lire sur Twitter.

Depuis longtemps, certains accusent la journaliste d' »être non seulement médiocre mais surtout partisane. » du fait de sa relation avec Raphaël Glucksmann. L’un de nos confrères chez Valeurs Actuelles, Grégory Roose, qualifie de son côté Léa Salamé de « militante hargneuse ». Il a tweeté pendant la soirée : « Celle qui partage sa vie avec un député progressiste peut-elle vraiment animer un débat politique en toute impartialité sur une chaîne du service public ? ».

Une journaliste qui est donc apparue hier davantage comme une militante anti-Zemmour que comme une animatrice professionnelle et impartiale.

Jordan Florentin