Société

Pass vaccinal : union sacrée pour la liberté

12 janvier 2022
Temps de lecture : 2 minutes

ACCÉDEZ À LA VIDÉO ICI :

« Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ». Suite aux propos virulents d’Emmanuel Macron envers les non-vaccinés prononcés à l’Assemblée Nationale le mardi 4 janvier, plus de 100 000 manifestants ont défilé ce samedi partout en France contre le pass-vaccinal.

Nos journalistes Jordan et Laurie se sont rendus à la manifestation « Union sacrée contre le pass-vaccinal » à Paris afin d’interroger les Français sur les raisons de leur opposition et leurs revendications. Notre documentaire traitant plus globalement la question du pass vaccinal, vous emmène en totale immersion au cœur des préoccupations sanitaires des Français. Malgré les divergences politiques, tous sont venus pour lutter contre « l’autoritarisme sanitaire ».

Selon le Ministère de l’Intérieur, la manifestation a rassemblé 18 000 personnes à Paris.

En première ligne, se trouvaient l’organisateur de la manifestation, le président des Patriotes et candidat à l’élection présidentielle, Florian Philippot, accompagné du Sénateur de Marseille Stéphane Ravier, du soutien d’Éric Zemmour Paul-Marie Couteaux et bien d’autres.

Au cours de la journée, nos journalistes ont croisé Maître Pierre Gentillet qu’ils ont interrogé pour connaître les raisons de sa venue.

Partis vers 15h de la place du Palais Royal, le cortège a défilé sous une pluie battante, devant quelques-uns des plus grands monuments de Paris, notamment le Louvre, pour finir sur la place Vauban où était installée une scène juste en face des Invalides. Derrière un camion où étaient installées des sonos diffusant de la musique, se tenaient les milliers de manifestants enjoués agitant leurs drapeaux Français.

Arrivés à la place Vauban, des élus sont montés sur scène pour exprimer leur opposition face au pass vaccinal.

« Macron le fou, Macron le psychopathe, Macron le tyran, Veran et Castex tapisseront les poubelles de l’histoire de France. » a déclaré Florian Philippot lors de son discours.

Stéphane Ravier est également intervenu pour exprimer son opposition radicale: « 200 ans plus tard quelle chute vertigineuse avec ce petit chef Élyséen qui aurait démontré tout au long de son quinquennat à quel point il détestait la France et il détestait les Français. » En face de la foule se tenait également un grand écran, où plusieurs personnalités politiques sont intervenues pour témoigner leur soutien aux manifestants, notamment Marion Maréchal ou encore Jean-Frédérique Poisson.

Au cœur de la manifestation, Jordan vous emmène à la rencontre des opposants aux mesures sanitaires qu’ils considèrent « liberticides ».