Marlène Schiappa se dit “choquée” par la tournure du débat LR au sujet de Zemmour

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Ce matin, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a critiqué le troisième débat entre les candidats à l’investiture LR diffusé sur CNews, dimanche soir.

“C’était les 50 nuances d’Éric Zemmour”, s’est-elle indignée ce matin, sur Europe 1. Regrettant que les candidats au Congrès LR se soient “principalement” exprimés au sujet de l’immigration, Marlène Schiappa s’est dit “choquée” par certains propos, citant par exemple ceux de Philippe Juvin : “Il y a une civilisation supérieure à une autre.” Selon elle, ces paroles “ne sont pas dignes d’une personne qui veut être chef d’État d’une grande puissance mondiale”. La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a ensuite jugé que “la plupart des candidats ont passé leur temps à courir après les propositions” de celui qui ne s’est pas encore officiellement présenté dans la course à l’Élysée.

Marlène Schiappa a ensuite déploré la position de Valérie Pécresse au sujet du Mali, “un pays à problème”, déclarant qu’elle ne “voudrait plus accueillir de Maliens”, “ni de travailleurs ni d’étudiants”.

La ministre est également revenue sur l’une des mesures abordée dimanche soir : purger les peines de prison à l’étranger. Pour Marlène Schiappa, “une peine prononcée en France doit être effectuée en France”. Quant aux personnes radicalisées ou “faisant l’apologie du terrorisme”, la ministre a estimé qu’il est préférable de les “contrôler” sur le territoire afin de “savoir où elles sont”.

Marlène Schiappa a également cité Michel Barnier et Xavier Bertrand pour les accuser de reprendre “les éléments de langage du gouvernement”. “Xavier Bertrand répète ce que dit Gérald Darmanin en moins bien“, a-t-elle ironisé.

Maud Koffler

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage