Nouveau rebondissement dans l’affaire Veolia-Suez

Alexis Kohler aurait joué un rôle majeur dans cette affaire, notamment en octobre 2020, lors du conseil d’administration d’Engie.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le Parquet National Financier enquête depuis juin 2021 sur cette affaire qui oppose les deux géants du traitement de l’eau et des déchets, suite à une plainte de plusieurs syndicats du groupe Suez.

Ces derniers soupçonnaient le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler, le PDG de Veolia Antoine Frérot, le président du conseil d’administration d’Engie Jean-Pierre Clamadieu et le PDG du fonds Meridiam Thierry Déau, d’avoir trouvé une entente pour une fusion des deux entreprises. Rien de bon pour l’Elysée, puisque Alexis Kohler aurait joué un rôle majeur dans cette affaire, notamment en octobre 2020, lors du conseil d’administration d’Engie. Le secrétaire général d’État aurait alors négocié le rachat de parts détenues par Suez (29,9%), “une intervention de l’Élysée bien en amont de l’annonce publique du projet”.

Des documents précieux

Pour « permettre d’identifier avec plus de précision le rôle de chacun des acteurs ayant été impliqués” dans le rachat, l’ensemble des syndicats du groupe Suez ayant porté plainte a décidé de “mettre en demeure les sociétés Veolia, Engie, Meridiam et Suez de ne pas procéder à la destruction ou à l’altération des documents saisis le 26 novembre 2020 et actuellement sous séquestre”. Ce document de 12 pages conserve les principales étapes de cette affaire entre 2020 et 2021 et a été remis au procureur national financier, Jean-François Bonhert, le 26 avril.

OPA de Veolia sur Suez en cours

Le numéro 1 français de la gestion de l’eau, Veolia, a lancé une offre publique d’achat sur les 70,1% restants, excepté certaines activités françaises et quelques contrats à l’étranger qui seront repris par les trois fonds d‘investissement Meridiam, Ardian et GIP. En rachetant et en conservant la totalité des actifs de Suez, Veolia se retrouve en position de leader sur le marché français.

Laurie de Reynal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

engage