Sécurité

Nouvelle nuit d’émeutes en Guadeloupe

21 janvier 2022
Crédits photo: Anne-Christine Poujoulat /AFP
Temps de lecture : 1 minutes

En marge d’une mobilisation contre l’obligation vaccinale, des affrontements ont éclaté à Pointe-à-Pitre et Basse-Terre en fin de journée, ce 20 janvier. Un gendarme a été blessé et six personnes ont été interpellées.

Le Collectif opposé à l’obligation vaccinale avait appelé à une journée « ile morte » afin de faire entendre leurs voix. La journée avait commencé dans le plus grand calme avec une marche pacifique réunissant en petits effectifs les syndicats des pompiers, soignants, enseignants et employés des caisses de sécurité sociale.

Un gendarme blessé

Mais en fin d’après-midi, en marge de la mobilisation, plusieurs heurts ont éclaté dans les rues de la sous-préfecture de l’ile. Bien préparées, les forces de l’ordre ont réussi à contenir de nombreux débordements et à lever des barrages. Malgré tout, les scènes de violence ont fait de nouveau leur apparition en Guadeloupe. Des tirs de coups de feu ont été entendus par les habitants. Un gendarme a été blessé à la jambe, selon les informations de la préfecture, mais ses jours ne sont pas en danger.

Selon le parquet de Point-à-Pitre, « au moins un magasin » a été pillé.

A l’hôpital de Basse-Terre, les gendarmes se sont retrouvés contraints d’intervenir pour exfiltrer la directrice de l’établissement et débloquer les barrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *