sophie pétronin

Libérée en échange de plusieurs millions d’euros et de quelque 200 djihadistes, la femme de 75 ans avait alors déclaré s'être convertie à l'islam, qualifiant même sa captivité de "retraite spirituelle".

engage