Sécurité

Un homme placé en garde à vue suite à l’agression de Mila à Lyon

22 février 2022
Policiers en patrouille / credit photo : wikimédia
Temps de lecture : 2 minutes

Samedi 19 février la jeune femme avait partagé une vidéo de son agression alors qu’elle marchait au bord des quais du Rhône à Lyon. L’un des individus a été placé en garde à vue.

Cet incident dont a été victime la jeune Mila est loin d’être un cas isolé surtout dans la ville de Lyon où les agressions sexuelles ont explosé ces dernières années.

Une agression sur les quais

La jeune femme est habituellement sous protection policière depuis une série de vidéo insultant l’islam. Mila avait alors subi un torrent de menaces de mort. Elle avait exprimé dans l’émission « Sept à huit » ses craintes : « Je ne vais forcément pas rester en vie » disait-elle. Samedi 19 février la jeune femme n’était pas sous protection au moment de sa ballade sur les quais. Mila a alors été agressée verbalement et a subi des avances sexuelles de plusieurs migrants se trouvant sur place. Toutefois, l’agression n’est pas liée aux vidéos passées de Mila, les individus ne l’ayant pas reconnu.

La jeune femme a pu filmer la scène : il est possible de voir un individu crachant dans sa direction et l’insultant en arabe. Par chance un jogger passant sur les quais a empêché que l’agression aille plus loin. Mila avait alors annoncé porter plainte et le parquet de Lyon avait ouvert une information judiciaire pour « ‘agression sexuelle, vol en réunion et outrages sexistes. » Depuis, l’un des présumés agresseurs a été placé en garde à vue. Aucune information n’indique qu’il s’agit de l’homme sur la vidéo. Cependant un autre individu est actuellement recherché par la police.

Lyon une ville de plus en plus dangereuse

La ville de Lyon connait depuis quelques années une augmentation significative de la violence. Certains quartiers sont devenus presque infréquentables pour les femmes comme la Guillotière. Selon Jade A., étudiante à Lyon III, la situation est devenue dramatique. « C’est impossible de mettre une simple robe ou une jupe sans être insultée de pute ou de salope par des gens qui ne parlent même pas français. Il y a aussi des regards insistants ou des gestes sexuellement provocants, j’essaye d’éviter le quartier, mais c’est très difficile puisque, je suis obligée de passer par là en Tram pour rejoindre ma fac. »

Ainsi, cette agression de Mila est un énième fait qui démontre la multiplication des agressions sexuelles qui sont devenues monnaie courante dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *